Comme dit précédemment, enfoncez vous dans les provinces nord-est. Elles sont vallonnées et moins peuplées. La forêt, terriblement braconnée dans le pays, y est encore préservée. Le Mondolkiri est célèbre pour ses dauphins blancs d’eau douce, dans le Mékong à Kratie. Il y en a une belle population, vous les verrez à coup sûr. Un peu plus à l‘est à Sen Monorom, vous pourrez passer une demi-journée en compagnie des éléphants à marcher à coté de ces géants dans la jungle jusqu’à la cascade et vous baigner avec eux (Elephant Valley project). Le Ratanakiri, plus au nord à la frontière avec le Laos, offre également de magnifiques paysages tant pour rouler que pour faire des treks dans la jungle. C’est la « boucle nord » qui vous permet de rejoindre Siem Reap à Phnom Penh, dans un sens ou l’autre, en 6 jours pour prendre votre temps.

Il y a un autre massif montagneux qui fait frontière avec la Thaïlande à l’extrême ouest du pays : les Cardamones. La partie la plus nord est déjà un peu développée, au départ de Battambang. Cette région est surtout célèbre pour ses mines d’or et de rubis. Toujours de magnifiques paysages plus montagneux, ces sites sont encore authentiques car beaucoup moins visités en raison du fait qu’il n’y a pas de réels centres d’intérêt. 

On peut y traverser la frontière mais ce sera compliqué à organiser en termes de transport, à moins d’un véhicule privé. La partie sud qui se rejoint en prenant la route qui passe au sud du lac pour rejoindre la capitale, commence à s’ouvrir. Une seule route y accède. Paysage, paysage.

Le bord de mer offre également quelques pépites peu connues.
La route qui mène de Sihanoukville à la frontière thaïlandaise à Trat (ile de Koh Chang) est magnifique.
Vous y passerez de nombreux guets, voire parfois en barge très « locale ».
Ce district va se développer rapidement ainsi que l’ile de Koh Kong à destination de la clientèle chinoise, un aéroport est en construction.
Du coté est de cette route, se trouve la petite ile de Koh Smach, uniquement occupée par une ONG où vous pourrez dormir.
Dépaysement garanti !

Concernant les activités,
si vous avez le temps, la volonté, et un peu d’argent aussi, tout est possible au Royaume des Merveilles.
Privatiser un temple pour y diner aux flambeaux, déminer un champs avec les rats démineurs de Opopo, ou bien tirer au bazooka, rien d’impossible ici.

Une partie des ces activités seront faciles à organiser par vous mêmes, d’autres nécessiteront le concours d’une agence sur place.