1- LES TEMPLES D’ANGKOR

Vous trouverez sans aucune difficulté toute la prose que vous désirez sur les temples. (quelques articles ici dans le blog).

Le parc archéologique d’Angkor se trouve à 7 km et regroupe une quarantaine de temples sur 400 km2 . Ceux sont ceux en meilleur état de conservation et d’entretien. Une dizaine valent vraiment le coup d’œil. Prévoyez y 2 jours. Vous les remplirez correctement et rentrerez fatigués. Vous pouvez acheter le pass (billetterie route 60 à coté Sokha hotel) la veille au soir si vous désirez voir le lever du jour, sur la colline de Phnom Bakeng (qui est le spot pour le coucher de soleil, mais ultra surchargé le soir, idem évitez Angkor Wat pour le lever).

Vous pouvez visiter en vélo (environ 20km sur du plat la journée entière depuis l’hôtel), ce qui vous permettra avec votre GPS sur le téléphone (et MAPS.ME) de vous perdre dans la forêt pour aller d’un temple à l’autre et éviter ainsi les cohues parfois présentes. Ne suivez ni l’itinéraire du « petit tour » toujours proposé, ni celui du « grand tour », c’est la meilleure façon d’éviter la foule.

En dehors du parc d’Angkor, à 35km vers le nord, vous avez l’incontournable Bantey Srei. Arrétez vous à Bong Thom Homestay, quelques kilomètres avant d’arriver pour y déjeuner. Au retour faites un crochet par Bantey Samré et/ou Rouluos, qui est le groupe de 3 temples le plus proche, à 15 km vers Phnom Penh, bon spot pour le coucher du soleil. Plus loin vous trouverez Beng Mealea, rendu célèbre par J-J Annaud et son film « les 2 frères ».
Voila pour ce qui est à visiter sans faire trop de route.
Plus loin, pour les amateurs, prévoir 2 jours pour aller jusqu’à Preah Vihear (250 km) au nord à la frontière Thaïlandaise. Il y  a un seul hôtel recommandable dans le coin, Preah Vihear Boutique, qui n’est pas donné et pas terrible non plus . Profitez en pour passer par la route de Ko Ker pour le visiter. Cette excursion aura un coût en terme de transport en véhicule privé (env 150$).
               Lors de la liaison par la route pour rejoindre Phnom Penh, prévoyez un arrêt à Sambor Prei Kuk, à Kampong Thom, à mi chemin. Il s’agit d’une cité de l’époque pré-angkorienne également, mais en bien moins bon état que Angkor.
               Enfin, il y a des dizaines et des dizaines de sites disséminés partout tout autour de Siem Reap. Il s’agit pour la plupart de ruines. Il faudra faire de la route et de la marche pour les rejoindre. L’utilisation d’une agence, d’un guide francophone et d’un guide local seront indispensables. Comme Phnom Kulen, célèbre pour ses cascades, mais où a été découvert il y a 2 ans par scanner depuis un hélicoptère, les restes d’une gigantesque cité. Il s’y organise des treks 2jours/1nuit.

2- LE PLUS GRAND LAC D’ASIE : LE TONLE SAP ET SES VILLAGES FLOTTANTS

C’est la seconde visite incontournable à faire à Siem Reap. Prévoyez une demi journée, voire une journée entière pour naviguer sur la rivière sur un bateau hors d’age, entre les maisons sur pilotis ou flottantes, jusqu’au lac. C’est un excellent spot pour le coucher de soleil. Certaines agences organisent des apéritifs sympas sur votre bateau privé !
Il y a 4 villages flottants autour de Siem Reap. De l’est à l’ouest : Kompong Khleang. C’est un village sur pilotis un peu éloigné (env 1h30 de voiture). Il se visite généralement si votre planning est serré, en venant de Phnom Penh avant d’arriver en ville.

Kompong Phluk (mon préféré durant la saison des puies): sur pilotis également, à env 1h de route, on peut y aller en tuktuk par les pistes. Il y a des restaurant flottants, et également des homestays pour y passer la nuit.
Chong Kneas : maisons flottantes, le plus proche, le plus visité, le plus touristique, seulement 15 km du centre. Avant je vous l’aurais totalement déconseillé, gros piège. On dirait qu’il s’améliore, un peu … N’y aller que pour un coucher de soleil si vous n’avez pas le temps d’en voir un autre.
Mechrey : (mon préféré à la saison sèche), env 1h par les petites routes. Plusieurs villages se touchent, car il est situé quasiment à l’embouchure de la rivière qui relie Battambang, pour un total d’un milliers de maisons flottantes. Essayez de vous y trouver en fin d’après midi à la sortie des écoles, c’est magique tous ces enfants en uniforme dans des barques, pendant que le mamas cuisinent accroupies à coté de leur braséro à ciel ouvert. Si vous avez un peu plus de temps, prévoyez 5h ou 6h, et allez jusqu’à Prek Toal faire un cours de tissage de jacinthes d’eau dans une ONG . Amateur d’oiseaux sauvages, il y a juste à coté un sanctuaire ou vous pourrez observer les espèces endémiques et en migration, au lever ou au coucher du jour. Évidement il y a un Mais ! C’est ce qui rend ses villages authentiques et moins touristiques, la piste en glaise qui y mène : totalement impraticable (pour nous) pendant les pluies (de mai à octobre).
Tous ces villages seront nettement plus attrayants lorsque les eaux du lac sont hautes, environ de novembre-décembre à février-mars, mais on peut les visiter toute l’année.

3- LA CAMPAGNE ENVIRONNANTE

Ce sera votre 3eme centre d’intérêt si vous restez plus de 3 jours à Siem Reap.

               La colline sacrée de Phnom Kulen, ses temples, sa rivière et ses cascades est un must. Un village, très touristique, vous accueille à l’arrivée . Puis vous empruntez les marches qui vous conduisent aux temples au sommet, dont celui construit autour de l’immense buddha couché sculpté en haut du piton rocheux . Laissez vous conduire par un enfant contre un pourboire, pour une ballade d’1 heure environ dans la jungle alentours voire les petits oratoires disséminés un peu partout . Puis direction la rivière pour picnic et baignade . Entrée 18$ + véhicule (env 50$) ou scooter .

               La rivière aux mille linguas est aussi un spot sympa si vous aimez marcher un peu (env 45minx2). Elle est située juste à coté de Bantey Srei. De petites cascades forment des launes dont le lit a été sculpté de cette forme si particulière au bouddhisme : le lingua. Malheureusement, il y a de moins en moins d’eau.

Le parc à éléphants est aussi dans ce secteur. Pas question de monter sur le dos des animaux : il s’agit de l’un des 2 seuls sanctuaires du pays. Il abrite une quinzaine de pachydermes. Baladez vous au rythme lent du géant dans la forêt environnante, échangez avec le cornac, participez aux soins, aux repas, et déjeunez sur place.

Vous pourrez en fait « diluer » votre programme de 3 jours et rajoutant des étapes plus bucoliques à leur déroulement : trajets en vélo (Giant, shops sur la RN6 preque en face du supermarché ChaoSanHok, ou bien sur Taphul street) ou vélo électrique (Green Ebike à Kandal) par les pistes de terres rouges découvrir les restes d’un temple et visiter une pagode ou un marché local, balade à cheval (Happy Ranch) ou en quad (Quad Advanture) pour le lever ou le coucher de soleil, cours de cuisine dans un petit village, ballade en char à bœufs pour vous y rendre. Les activités sont multiples, depuis les cours de yoga et cuisine vegan (Peace café) jusqu’au raid en moto-cross. La complicité d’une agence vous permettra d’organiser un diner au chandelles au milieu des rizières ou bien des temples (prévoir un gros budget), ou bien une soirée dans une famille avec la visite des moines pour une bénédiction, et du village pour danser au rythme de l’orchestre traditionnel !