Temples d’Angkor – généralités

Temples d'Angkor au Cambodge - Bayon

TEMPLES D’ANGKOR

Le nom d’Angkor vient du Sanskrit « nagara » et signifie capitale . Cet immense rassemblement d’édifices est donc majoritairement composé des différentes capitales élevées aux fils des siècles par les souverains successifs . Elles subiront une forte influence indoue car directement développées du sous continent indien, avant l’adoption du bouddhisme à la fin du XIIème siècle .

Il s’agit là du plus grand site religieux de la planète, 400 km2, en partie couvert par la jungle, composé d’une foule de temples d’inspirations successives, ainsi que de réseaux hydrauliques, assurés par de grands réservoirs : les Baraï, de plusieurs dizaines de km2 . Ce site est construit à quelques kilomètres au nord de Siem Reap, la capitale de la province .

La silhouette du principal temple ANGKOR WAT figure sur le drapeau national en bonne place .

Construit sous l’impulsion de JAVAYARMAN II au IXème siècle, qui est le 1er roi a avoir unifié les provinces en royaume, ce parc archéologique contient en fait la succession de 5 capitales Khmères qui ont marqués par la qualité de leur architecture toute l’Asie du sud est, durant les 6 siècles qu’a couvert l’âge d’or de la civilisation Khmère .

La première capitale, de forme classique des capitales Khmères, est composée d’éléments fondamentaux tels qu’une muraille défensive avec un fossé, un temple en son centre ainsi que le palais . On trouve également à l’intérieur et à l’extérieur des fortifications, des bâtiments de notables et de dignitaires, des constructions religieuses au culte de Shiva et Vishnou, ou encore des habitations de marchands ou de gens du peuple . Le grand réservoir, le Baraï, autre trait caractéristique des capitales khmères, permet d’irriguer toute la région grâce à de nombreux réseaux de bassins et canaux et de part la proximité du lac Tonle Sap, le plus grand lac d’Asie .

8eme merveille du monde, patrimoine mondial de l’Unesco, le parc archéologique d’Angkor, et son temple principal Angor Wat, est le plus grand édifice religieux encore debout sur la planète

Siem Reap, qui signifie le grenier du Siam, est bâtie en bordure de ce lac Tonle Sap, et fournit encore aujourd’hui 50% de la pèche du Cambodge. Siem Reap est entouré de très nombreuses rizières grâce à ce réseau hydraulique, véritable système d’irrigation de toute la région .

Au XIIème siècle, SURYAVARMAN II construit le plus beau et le plus grand de tous les temples : ANGKOR WAT . Puis JAYAVARMAN VII crée entre autres, les fameux BAYON et TA PROHM . C’est donc fin XIIème début XIIIème que le Bouddhisme devient  la religion d’état .

L’Empire cambodgien atteint alors son apogée au XIIIème siècle en englobant une grande partie de la Thailande, du Laos et du Vietnam .

Au XIVème sous la pression chinoise, le Thailande reprends son indépendance en se constituant en royaume, ainsi que le Laos . Angkor Thom est prise par le Royaume de Siam . Le Cambodge devient un vassal . Au XVème siècle, la cour déménage et va s’installer à Phom Penh .

Les 6 siècles de l’âge d’or de la civilisation Khmère se terminent .

Seul Angkor Wat sera entretenu, avant la reconnaissance internationale au XIXème siècle comme Patrimoine Mondial de l’Unesco .