1. QUE FAIRE AU CAMBODGE en 5 points

Ce pays peu peuplé est une immense plaine, le grenier à riz du Siam. La population y est majoritairement rurale, à l’exception de quelques villes. La langue officielle est le Khmer, la monnaie le riel (1$=4000riels), et l’indicatif téléphonique : +855.

Le Mékong y descend du Laos au Nord vers le Vietnam à l’est. Le plus grand lac d’Asie du Sud-Est s’y trouve, le Tonle Sap, et sur ses berges les fabuleux temples d’Angkor.
Ici un lien vers la carte.
Toutes les pistes de terre rouge, cette fameuse latérite, vous mèneront de villages de maisons de bois sur pilotis en cours d’eau. Le palmier « Khnot » haut perché, sera votre partenaire pour des couchers de soleil inoubliables au milieu des rizières. Enfants qui jouent, cuisines en plein air, mari qui lancent les filets pour attraper le diner, sous l’œil distrait des buffles d’eau aux gigantesques cornes, tout ici est entouré d’un halo immémorial.

Du bord de mer à Sihanoukville, aux temples d’Angkor à Siem Reap, en passant par la capitale Phnom Penh jusqu’à l’oubliée Battambang, quelques villes émaillent le parcours de modernité. Elles vous offrent nombre de visites archéologiques pour découvrir la grandeur de l’empire Angkorien. Et se sont développées et proposent aussi bien une hôtellerie variée que nombre d’activités telles plongée sous-marine ou cours de cuisine, pour vous amuser et vous détendre.

  1. Que faire pour s’organiser au Cambodge ?

Vous organiser ici est un jeu d’enfant. Le cambodgien est très accueillant et rompu au commerce touristique. Il faut clairement distinguer la ville et la campagne. En ville vous n’aurez aucune difficulté pour vous loger ou vous déplacer, à tous les tarifs, seul ou en groupe. Pharmacies, banques, vous trouverez tout ce dont vous avez besoin. Il existe de nombreuses liaisons, en avion, par la route, voire la rivière, pour vous rendre d’une ville à l’autre. L’anglais est indispensable pour vous faire comprendre. A la campagne par contre, vous entrez dans ce Cambodge immémorial. Aucun distributeur automatique, très peu de transport ou d’hôtels, peu de personnes parlent anglais. Dès sorti de la ville, la campagne reprend ses droits !

3. En premier lieu on vient au Cambodge pour la richesse de ses sites archéologiques.

Des temples d’Angkor à « Tomb Rider » ou « Les 2 Frères », en passant par plusieurs autres gigantesques cités découvertes ces 10 dernières années, vous n’aurez que l’embarras du choix pour faire un bond prodigieux de 1000 ans en arrière.
Vous pourrez y consacrer de un jour à une semaine.
Certains sont à proximité d’une ville, d’autres demandent plus de logistique pour pénétrer la jungle et y bivouaquer.
Une agence pourra être nécessaire.

4. Mais vous pourrez également découvrir une campagne authentique. En dehors des grandes routes qui relient les quelques villes touristiques, la totalité du pays est desservie par des pistes de terre rouge. Il n’est pas rare de croiser un attelage de buffles, ou une remorque tirée par le motoculteur. Les villages étirés le long des routes n’ont pas toujours l’électricité et l’eau est conservée dans de grandes jarres. Les gens sont simples et souriants. Les maisons n’ont aucun luxe mais le jardin tout autour, fait de jungle et de cultures, est immense. Torse nu et sarong pour les hommes, pyjama pour les femmes, nus pour les enfants, vous serez toujours accueillis par des sourires. Vous aurez toujours une place à la natte familiale pour partager une repas frugal mais authentique. Pensez à amener les bières !

5. Et en fin de journée une fois la campagne écumée, vous pourrez :

– Visiter le pays à pieds (surtout dans les provinces du Mondolkiri et Ratankiri)
– Voir les éléphants à Sen Manorom ou les dauphins du Mékong à Kratie
Naviguer sur le Mékong et/ou le lac du Tonle Sap, et y dormir dans une maison flottante ou sur un bateau de croisière
– Un cooking class végan ou un raid en moto cross
– Farnienter sur les iles encore protégées du tourisme de masse
– Et surtout surtout profiter des massages encore et encore !

qUE FAIRE AU CAMBODGE COMME ACTIVITES

QUE FAIRE AU CAMBODGE : LOGISTIQUE